Tuyau d’arrosage microporeu et goutte à goutte

Comparatif des tuyaux d’arrosage micro-poreux et au goutte à goutte

Il y a plusieurs méthodes pour arroser automatiquement son jardin. Dans une autre section, nous vous présentons la méthode par arroseur, soit oscillante, soit rotatif ou sur pics.
Ici, nous vous présentons une autre méthode d’automatisation avec tuyau d’arrosage : il s’agit de tuyaux microporeux ou au goutte-à-goutte.

Concrètement ce sont des tuyaux qui laissent passer, par des petits trous, l’eau et irrite ainsi progressivement les zones souhaitées.

Les avantages d’automatiser votre arrosage avec des tuyaux poreux ou au goutte à goutte

Les avantages d’automatiser votre arrosage avec ce type de tuyau sont similaires à la méthode par arroseur. Globalement, il s’agit d’avoir l’esprit libre et de laisser votre jardin s’irriguer lui-même. Vous avez simplement à vérifier que le système se déclenche et se coupe au bon moment.

En effet s’il ne se coupa vous allez augmenter votre consommation d’eau, sans raison valable. Les seules actions nécessaires sont d’ouvrir le robinet d’eau et de le fermer lorsque vous souhaitez arroser. Tout comme l’autre système d’automatisation, il est possible de coupler les tuyaux poreux ou goutte-à-goutte avec un programmateur, une électrovanne, ou une sonde.

Le système de fonctionnement est vraiment similaire : c’est plutôt le matériel et la mise en place qui diffère légèrement. Par contre, ce qui est très appréciable avec ce type de système, c’est qu’il n’y a pas de tuyaux qui ressortent de la pelouse ou de votre jardin, comme cela est le cas avec les arroseurs.

En effet les tuyaux sont enterrés dans le sol : vous pouvez donc passer aisément la tondeuse à gazon, sans vous soucier de découper un tuyau. Cet aspect de ce système est réellement appréciable, surtout si vous souhaitez  utiliser des outils de coupe ou de tonte l’esprit serein.

Les points de vigilance d’une telle installation

Tout comme le système d’automatisation par arroseur, vous devez porter attention à certaines points. Dans un premier temps, il faut vous assurer que le système automatique fonctionne comme vous l’avez programmé. C’est-à-dire qu’il ne se dérègle pas et se met en route / se coupe aux bons moments.

Lorsque vous allez programmer l’ensemble du système, cela peut soit se faire avec la température de l’air, soit avec le taux d’humidité dans la terre, soit à des heures précises. Si cela se fait à des heures précises, il vous suffit visuellement d’aller contrôler le bon fonctionnement du système. Si cela se fait par un autre moyen, il vous suffit de regarder à l’afficheur et de contrôler ainsi le bon fonctionnement.

Enfin, vous devez vous assurer que les micros-trous ne sont pas bouchés. Pour cela si vous êtes certains que le système fonctionne correctement et que l’arrivée d’eau est fonctionnelle, mais que les tuyaux ne délivrent pas d’eau, c’est qu’ils sont bouchés. Il faut alors utiliser un détartrant ou un produit qui va éliminer le calcaire. Cela peut parfois arriver lorsque votre commune ne traite pas l’eau et que celle-ci n’est pas de bonne qualité. Si vous utilisez de l’eau de pluie, avec un récupérateur d’eau, ce problème ne se posera pas. Toutefois cela ne fait pas de mal de diffuser un produit traitant mais vous devez avant tout vérifier qu’il n’attaquera les plantations, la pelouse ou vos arbres.

Comment installer un système d’arrosage automatique

Pour installer un système automatique d’arrosage avec ce type de tuyau, il faut à peu près respecter le même ordre chronologique qu’avec des arroseurs, à la différence près que vous allez devoirs creuser des tranchées.

Voici la listes des actions à suivre pour ne pas vous heurter à des soucis ou erreurs lors de l’installation :

Établir le plan d’arrosage

Dans un tout dans un premier temps, vous devez établir un plan d’arrosage,. Concrètement, prenez une assez grande (en fonction de la taille de votre jardin) et tracer le plan des espaces à irriguer, puis dessinez le tracé des tubes d’arrosage en évitant soigneusement de passer au travers d’un mur ou de tout autre objets / obstacles.

Réaliser le balisage

Dans une autre couleur, dessiner la place des tuyaux d’arrosage que vous reliez au point d’arrivée d’eau.
Une fois le schéma établi, nous vous invitons à baliser sur votre terrain le schéma que vous venez de faire. Pour cela, utilisez des petits plots ou piquet en plastique ou en bois que vous reliez les uns avec les autres à l’aide d’une ficelle. C’est ce tracé qui vous permettra de creuser différentes tranchés pour positionner les tuyaux dans le sol.

Creuser les tranchés

Une fois que le balisage est validé par vos soins,  il vous sera nécessaire de creuser des tranchées. Pour cela pensez à humidifier la terre avant de creuser. Il faut creuser une tranchée d’environ 20 à 30 cm de profondeur. Ne faites pas cela en plein soleil et n’hésitez pas à demander de l’aide à des amis. C’est l’étape la plus fastidieuse de l’installation d’un système d’arrosage automatique. N’hésitez pas le fait en plusieurs étapes et à vous reposer entre les tranchées.

Poser les tuyaux

Avant de poser des tuyaux, assurez-vous que vous avez bien métré. En effet si en pleine après-midi, il vous manque quelques mètres de tuyaux, vous allez devoir recommander sur Internet ou vous déplacer à nouveau en magasin. Il vous suffira simplement de dérouler dans les tranchées, les tuyaux poreux ou fonctionnant goutte-à-goutte, puis de les raccorder les uns aux autres.

Enfin il vous faudra simplement reboucher les tranchées en prenant soin de replanter de la pelouse pour que le tout soit uniforme.

Raccordements et tests

La dernière étape de cette installation consiste à effectuer les raccordements entre eux, le programmateur, la sonde pluviomètre, l’électrovanne, le robinet d’eau ou l’arrivée d’eau, et les tuyaux eux-mêmes. Une fois que tout est raccordé, il est important de faire des tests, dans un premier temps, manuellement puis dans un second temps si vous souhaitez connecter un programmateur, avec des horaires ou des taux d’humidité.

Cela dépend effectivement du matériel que vous avez sélectionné et des accessoires complémentaires que vous voulez raccorder à votre système d’automatisation d’arrosage.